Bouquet sonore

Quelle voix ! Andréa Couturet m’a fait le cadeau rare et précieux d’enregistrer Porcelaine et Un court poème sur la lumière ; c’est une joie inouïe de les entendre si bien dits. Je lui en suis très reconnaissant. Écoutez-les par ici et profitez-en pour explorer l’épaisseur sans consistance

Papier à motif répétitif, 1799. Source : gallica.bnf.fr

un commentaire

Répondre à lapoudredestampette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :