Celle d'abandonner

Dis à l’individu
Que l’on n’écoute pas
Que l’on entend à peine
Qui tourne et qui s'assoit
S’allonge et se relève
À travers la maison
Que les terminaisons
Des phrases qu’il conçoit
À l’intérieur de soi
Comme un cocon de soie
Délivrent sur sa lèvre
Attentive aux liaisons
De la conjugaison
Un mince fil de soie
Que la langue étonnée
De cet individu
Que l’on écoute à peine
Et que l’on n’entend pas
Soigneusement dévide
En voile d’araignée
— Dis-lui de continuer
Continuer de cueillir
Pour autant qu’on le cueille
Le chant qu’il aperçoit
À l’intérieur de soi
Qu’il n’ait peur de mourir
Et n’ait peur d’être seul
Que sa seule peur soit
Celle d’abandonner


Hervé Gasser - janvier 2020
Papier à motif répétitif. Source : gallica.bnf.fr

Rédigé par Hervé Gasser

Écrivain et enseignant, je vis et travaille à Lyon.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :