Bouche bée

Tu étais le garçon
Qui attendait midi
Assis sur des cartons
Devant l’escalier B
Auquel un oncle a dit
Qu’il aurait droit d’aller
À l’avant du camion
Si tu prêtais main-forte
Alors tu tiens la porte
Aux adultes qui portent
Les meubles qui s’en vont
La table du salon
La machine à laver
Les sommiers, les tapis
Et la télévision
Et tandis qu’on les porte
Et passent devant toi
Judas, qui tiens la porte
À tous ceux-là qui sortent
Et font des allusions
Que tu ne comprends pas
Mais tu comprends quand-même
Sur l’odeur du matelas
Les objets familiers
Ont pris en quelque sorte
Un vernis d’occasion
L’occasion qu’on t’enseigne
La corruption des choses
La corruption des gens
– Il faut que tu comprennes
Et bien sûr tu comprends
Bouche bée


Hervé Gasser - janvier 2020
Papier à motif répétitif, éd. inconnu (1920-1930)
Source : Gallica.bnf.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s