Marylin Minski #23

Rédigé par Hervé Gasser

Écrivain et enseignant, je vis et travaille à Lyon.

(2 commentaires)

  1. Il y a longtemps que je n’avais pas rendu visite à Marylin. J’ai apprécié au passage, en plus de l’allégresse vacharde du récit, le coup de griffe à ceux qui ont voulu éradiquer la métaphore …

    J'aime

    1. Oh ! Allégresse vacharde, je prends. À propos de la métaphore, je lisais cet après-midi dans Outremonde de Don Delillo : « Il y avait la terre sèche et craquelée, le ciel, une infime trace de montagne, comme une hostie, basse et tapie là-bas, montagne ou nuage, en forme de chat, de léopard – comme c’est humain, de voir les choses comme d’autres choses. » Merci pour la lecture attentive, précieuse !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :